1. Accueil
  2. Informations Économiques
  3. Publications
  4. Panorama de la pauvreté en Auvergne-Rhône-Alpes : une diversité de situations individuelles et territoriales

Panorama de la pauvreté en Auvergne-Rhône-Alpes : une diversité de situations individuelles et territoriales

septembre 2023

La pauvreté recouvre une pluralité de situations qu’il est difficile de caractériser en une seule définition ou par un seul indicateur. 

Dans sa dimension monétaire, la pauvreté apparaît moins importante en Auvergne-Rhône-Alpes qu’au niveau national mais avec d'importantes disparités territoriales. Un million de personnes vit sous le seuil de pauvreté en Auvergne-Rhône-Alpes, près d'un enfant ou jeune sur cinq, une famille monoparentale sur quatre. Le taux de pauvreté est stable sur les dernières années. La pauvreté se concentre dans les métropoles (quatre habitants sur dix) et dans les espaces très peu denses de l’ouest et du sud de la région. L’Allier, la Loire et la Drôme sont les départements les plus touchés. L’Isère, l’Ain, la Savoie et la Haute-Savoie figurent parmi les départements les plus préservés, même si on peut y constater des taux de pauvreté infradépartementaux élevés dans certains territoires ou des populations, comme les travailleurs pauvres, particulièrement concernés.

Au sein de la région, les jeunes de moins de trente ans sont plus touchés que les autres classes d'âge. Les familles monoparentales et les résidents des communes urbaines sont aussi concernés par des taux de pauvreté élevés. Les revenus des ménages pauvres sont caractérisés par la prépondérance des prestations sociales, lesquelles permettent de réduire nettement l'exposition à la pauvreté. La diversité de situations des ménages pauvres d’Auvergne-Rhône-Alpes est illustré par six profils selon l’insertion dans l’emploi, l’âge et les conditions d’occupation du logement. Ils se répartissent de façon différenciée sur le territoire régional. Au-delà de la dimension monétaire, la pauvreté peut recouvrir d’autres formes de difficultés sociales et être associée à des facteurs potentiellement aggravants. Ces derniers sont liés à l’insertion professionnelle, au niveau de formation initiale, au logement, aux situations familiales, à la mobilité, à l’accès aux soins et aux services publics. Dans certains territoires exposés à la pauvreté, ces fragilités se cumulent et peuvent engendrer des situations de grande précarité.

Sommaire

  • Infographie
  • Avant-propos
  • Synthèse
  • Introduction : quelles approches de la pauvreté au niveau régional ?
  • La pauvreté monétaire en Auvergne-Rhône-Alpes
  • La pauvreté monétaire des ménages en six profils socio-démographiques
  • Des fragilités qui renforcent l’exposition à la pauvreté dans les territoires
  • Annexes

Éditeur(s)

Sur le même sujet

Publications
Quatre Isérois sur dix ressentent des so...
Publications
Temps partiel, contrat court : travaille...
Publications
Un habitant sur dix est pauvre dans les ...

Restez informés
sur l’économie de la région

Inscrivez-vous à notre newsletter